Le secteur démocratique et populaire n’écarte pas la possibilité d’intégrer le prochain gouvernement d’Ariel Henry

L’un des dirigeants du secteur démocratique et populaire (SDP), Nènel Cassy confie, ce mardi 7 septembre 2021, au cours d’une interview que SDP n’écarte pas la possibilité de collaborer avec le Premier ministre Ariel Henry à travers son prochain gouvernement, à condition que les revendications populaires soient les priorités de la machine gouvernementale et des anciens ministres comme Me Rockfeller Vincent n’y est pas sans compter surtout la mission du gouvernement.

« Je ne parle pas d’un remaniement, je parle d’un nouveau gouvernement. Des ministres comme Me Rockfeller Vincent et autres ne sont que des irritants », tance Nènel Cassy.

Dr Ariel Henry était toujours en pourparlers avec nous même pendant que Jovenel Moïse était vivant. Il nous avait demandé si nous aimerions faire partie de son gouvernement. Nous lui avons répondu Non, parce que Jovenel Moïse ne se comportait pas en chef responsable, raconte L’ex-parlementaire. Ensuite, lors de la formation de son gouvernement, il nous avait encore une fois posé la même question et nous lui avons dit Non de nouveau, continue-t-il.

L’ancien sénateur des Nippes rappelle dans la lignée qu’il n’y a aucune provision légale permettant de résoudre la crise actuelle, c’est pourquoi un accord est indispensable. Ariel Henry nous avait proposé un accord à l’égard duquel nous avons accordé beaucoup d’attentions car il contient les revendications formulées par le peuple, telles que : Massacre Lasaline, Procès Petrocaribe, conférence nationale, libération des prisonniers politiques, participation de la Diaspora dans les affaires publiques, sécurité, réforme institutionnelle, argue l’ex-sénateur.

Nous ne sommes pas encore liés avec ledit accord car nous ne l’avons pas encore signé, mais dès qu’il renferme définitivement les mêmes revendications, nous comptons apposer notre signature, précise l’opposant farouche du président défunt.

SDP prône la participation et la transparence, veut faire croire Nènel Cassy. Une fois signé un accord avec Ariel Henry, tout le monde sera au courant et le contenu de l’accord sera public. Si nous décidons de faire partie du nouveau gouvernement, tout le monde connaîtra la nouvelle, tente-t-il de convaincre.

Questionnant le dirigeant politique à propos de la nature de l’exécutif souhaitée par le SDP, il répond: « Il peut-être bicéphale ou monocéphale ». En écoutant ses explications, l’ancien représentant de du département des Nippes dans la 50ème législature laisse comprendre qu’au niveau de leur schéma de la Transition rêvée, ce serait intéressant d’avoir Joseph Mécène Jean-Louis à la Présidence et Dr Ariel Henry à la Primature avec le consentement des autres acteurs. 

24 par 7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page